Soulagement naturel : les méthodes alternatives pour combattre le mal de dos

116

Le mal de dos constitue un problème de santé publique dont 80 à 90% de la population mondiale va au moins connaître une fois dans sa vie. Selon les statistiques en France, il touche environ 8 Français sur 10. Ainsi, différents types de traitement sont adoptés afin de soulager cette douleur. Entre autres, explorez dans ce guide les méthodes naturelles pour combattre le mal de dos.

Mal de dos : pourquoi opter pour le soulagement naturel ?

Le mal de dos est classé en deuxième position parmi les causes de consultation les plus fréquentes chez les médecins généralistes. Dans cette optique, ce problème de santé peut se manifester dans différentes parties du dos.

A découvrir également : Comment transférer une pharmacie ?

Plusieurs solutions sont recommandées pour soulager le mal de dos. Entre autres, les plus courants sont : 

  • L’acupuncture ;
  • La chiropraxie ;
  • L’ostéopathie ;
  • Le yoga ;
  • Le stretching ;
  • La phytothérapie.

En outre, découvrez ce site https://docti-posture.com pour bénéficier d’une large gamme de produits adaptés à la santé de votre dos.

A lire aussi : Combien de temps faut-il pour qu'une MST se manifeste : symptômes et périodes d'incubation ?

Soulager le mal de dos par l’acupuncture

L’acupuncture fait partie des techniques de médecine traditionnelle chinoise les plus pratiquées dans le monde pour soulager le mal de dos. Dans cette optique, l’acupuncteur va placer des aiguilles fines et aseptisées dans la zone ciblée notamment la région lombaire.

De cette manière, le flux d’énergie va se disperser dans tout le corps pour permettre de réduire l’inflammation. Toutefois, n’hésitez pas communiquer votre mode de vie au professionnel car le traitement peut différer d’un patient à un autre.

Par la chiropraxie

La chiropraxie constitue une pratique médicale très connue aux Etats-Unis et est sollicitée dans le traitement et la prévention des contractures et des douleurs. Son efficacité pour soulager le mal de dos se trouve notamment être justifiée par l’Association Française de Chiropraxie.

Une séance de chiropraxie se fonde sur un examen et la manipulation des vertèbres. Cependant, malgré que le chiropracteur possède le droit de prescrire des médicaments, des radiographies et des échographies peuvent être requises.

Par l’ostéopathie

L’ostéopathie désigne une approche thérapeutique ayant pour but de prévenir des douleurs. Dans ce cadre, cette technique a même été reconnue par NICE (National Institue for Health and Care Excellence) comme étant un moyen efficace pour soulager le mal de dos.

Les techniques utilisées dans cette pratique se définit par la manipulation des articulations et des os. Néanmoins, l’ostéopathie est moins recommandée dans le monde médical par rapport à la chiropraxie. 

Par le yoga et le stretching

Le yoga et le stretching s’assimilent à des activités douces mais qui génèrent de nombreux bienfaits pour soulager le mal de dos. D’une part, le stretching peut se résumer à des gestes d’étirement ou de bâillement. D’autre part, le yoga a pour objectif de muscler le dos par la torsion couchée, la posture de l’enfant ou la torsion assise.

Dans ce contexte, il vous faudra bien choisir le moment idéal pour effectuer chaque exercice. Entre autres, le yoga se fait généralement dans la matinée tandis que le stretching se pratique couramment en fin de journée.

Par la phytothérapie

La phytothérapie se sert des plantes pour soulager le mal de dos. En effet, les plantes constituent des remèdes naturels agissant de manière plus douce sur l’organisme humain. Parmi les plantes vertueuses les plus populaires dans le traitement du dos, on peut notamment retrouver l’harpagophytum, l’ortie, le bambou et le curcuma.

En outre, la reine des prés possède des effets semblables à l’aspirine en générant un effet calmant sur la douleur. Toutefois, évitez d’en prendre dans le cas où vous présentez des allergies à l’aspirine.

Conclusion 

En somme, les maux de dos peuvent être traités de différentes manières par l’adoption de la méthode qui vous convient le mieux. Néanmoins, la consultation d’un professionnel de santé s’avère être impératif pour assurer le bon déroulement du traitement.