Quelle catégorie pour les ASH ?

18

La fonction publique hospitalière est composée de trois catégories. Il s’agit en effet des catégories A, B et C. Quant aux agents des services hospitaliers, ils sont de la catégorie C. Cette dernière catégorie regroupant deux différents grades (C1 et C2) est celle des exécutants de la fonction hospitalière. Pour en savoir plus, nous vous invitons à la lecture de cet article.

Les corps hospitaliers constituant la catégorie des ASH

Encore appelés les ASHQ (Agents des services Hospitaliers Qualifiés), ils exercent leurs métiers dans les hôpitaux, dans les centres d’urgence et les maisons de retraite. En effet, les personnes âgées et les handicapés sont envoyés dans les maisons de retraite. Ainsi, pour assurer leur épanouissement et leur hygiène, les ASHQ sont compétents pour maintenir leurs lieux propres et conviviaux. En outre, la catégorie C dont font partir les ASH est composée des corps suivants :

A voir aussi : Cours prépa PASS : votre ticket pour les études de médecine

Gestionnaire des services mortuaires 

Tout d’abord, les grands hôpitaux sont dotés d’une morgue. C’est justement à cet endroit que l’on évacue les personnes mortes en cours de traitement. Il faut souligner que l’évacuation d’un patient mort se fait dans le respect strict des règles prescrites par le code de la fonction hospitalière. En conséquence, les ASH relevant de la catégorie C sont habilités pour exercer cette fonction.

Personnel de la stérilisation

Cet agent joue un rôle d’intermédiation entre les personnels de la propriété, de la pharmacie et des laboratoires. En effet, l’élimination des bactéries pouvant occasionner l’apparition des infections relève de la compétence des agents de stérilisation. Force est de constater que certains hôpitaux confient cette lourde tâche aux agents de l’hygiène. En réalité, il faut nécessairement avoir un CAP et être classé dans la catégorie C1 avant d’exercer cette fonction. 

A lire aussi : Est-ce que la psychologie, c'est de la médecine ?

Agent de puériculture

Confondus au métier d’auxiliaire de vie sociale, les agents de puériculture relèvent de la catégorie des ASHQ. Ils ont été formés pour prendre en charge les nouveau-nés et les jeunes enfants. Tout comme les activités exercées par les personnels de la pédiatrie, les AP ont l’obligation de suivre les prescriptions des médecins dans l’exercice de leur fonction. 

Les autres spécificités de la catégorie des ASH

Selon les dispositions du décret n°2016-1745 pris le 15 décembre 2016, les ASH sont classés dans la catégorie C de la fonction hospitalière. En effet, ils sont soumis à un concours de recrutement lancé par le ministère de tutelle. Compte tenu des dérogations expresses prévues par la hiérarchie, les responsables des hôpitaux peuvent recruter des ASH sur une étude des dossiers.

Les avantages de la catégorie C des ASH

Parmi tous les personnels de la santé, les agents de la catégorie C dont les ASH sont considérés comme des agents autonomes. Après avoir accompli leurs tâches, ils peuvent décider d’apporter ou non leurs aides aux personnels soignants. Par contre, ils apprennent plus en servant ces derniers. Par exemple, un ASH peut clandestinement prodiguer des médicaments (simple calmant ou déparasitant) là où le besoin se fera sentir. 

Les inconvénients liés à cette catégorie

Le métier des agents relevant de la catégorie C est souvent fastidieux. En effet, ils sont généralement amenés à exécuter des tâches lourdes telles que : le soulèvement des lits, le déplacement des patients, la gestion des outils d’entretiens. En résumé, les ASH font partie de la catégorie C, et peuvent être reclassés dans d’autres catégories après une formation continue.