Les Puffs vous rendent-ils malades ?

49
puffs

La consommation des cigarettes électroniques surtout des puffs est devenue une réalité. C’est en réalité une alternative pour ceux qui sont en processus de sevrage du tabac. À cet effet, il est curieux de savoir si les puffs rendent malades ou pas. Éléments de réponse !

Oui, les puffs rendent malades

Les puffs se démarquent des cigarettes standards par leurs goûts sucrés, leurs arômes et la couleur du package. Elles sont légères, jetables et faciles à utiliser. C’est un moyen de vapoter au lieu de fumer de la cigarette classique.

A lire en complément : Comment devenir infirmier titulaire ?

Cependant, les puffs ne sont pas sans inconvénient. Selon des études américaines, plusieurs scientifiques ont prouvé que leur consommation altère le système crânien ainsi que les poumons. De ce fait, les puffs rendent effectivement malades.

En réalité, ces types de cigarettes ont valablement remplacé les e-cigarettes classiques qui se révélaient assez toxiques pour l’organisme. Ce qui fait qu’elles sont tendances et consommées par bon nombre de personnes. Notez que les puffs sont composées d’e-liquides ainsi que de nicotine à faible dose.

Lire également : Cours prépa PASS : votre ticket pour les études de médecine

Effets des puffs sur la santé

Nombreux sont les effets que peut provoquer la consommation des puffs sur la santé.

Une inflammation cardiaque

D’abord, elles peuvent créer une inflammation cardiaque. Selon des études américaines faites sur des sujets ayant consommé les puffs pendant 3 mois, il en ressort que les tissus du cœur sont affectés par les puffs. Mieux, elles réduisent les marqueurs inflammatoires tout en rendant le cœur plus vulnérable face aux infections.

Une inflammation du colon

Les puffs ont aussi un impact négatif sur le colon. Il s’agit essentiellement d’une inflammation du colon qui altère son bon fonctionnement. C’est d’ailleurs un facteur de risque pour de futures affections gastro-intestinales.

Sur le cerveau et les poumons

Dans tout autre cas, c’est le cerveau qui est affecté par cette habitude de se servir des puffs. À vrai dire, les composants d’une puff créent une inflammation du cerveau. De ce fait, il est facile de souffrir de maladies vasculaires cérébrales à la longue, surtout avec un usage régulier des puffs. À cela s’ajoutent plusieurs affections pulmonaires qui découlent de l’usage des puffs.

Quelques effets néfastes liés aux arômes des puffs

puffs

Outre les effets directs des puffs sur la santé, certaines pathologies sont liées au type d’arôme de puff utilisé pour vapoter. En effet, une expérience de Laura Crotty Alexander a été faite sur des souris qui ont reçu une dose importante de puffs pendant 3 mois.

La particularité est que les arômes utilisés sont ceux de menthe et de mangue. Des arômes prisés par la majorité des consommateurs de puffs. Le constat montre que ces arômes font varier les pathologies.

Par exemple, les sujets qui ont inhalé des puffs à la menthe sont très vulnérables aux infections pulmonaires. En revanche, les consommateurs de puffs d’arôme à la mangue n’y sont pas trop exposés, mais présentent d’autres pathologies. Dans ce cas, le consommateur est exposé à certaines maladies, mais il peut contracter plusieurs autres infections.

Cible la plus affectée par la consommation des puffs

Aux États-Unis, force est de constater que plus de 12 millions de personnes consomment les puffs. Ce qui est plus curieux est que ces consommateurs sont constitués d’un public jeune. Selon les chercheurs de l’université de Californie à San Diego, la tranche d’âge des consommateurs de puffs est de 18 à 24 ans. Ce qui reste d’ailleurs préoccupant en ce sens qu’ils exagèrent et ne le prennent pas dans un cadre thérapeutique.

Mieux, le risque d’altération cérébral s’accentue avec cette génération, étant donné que leur cerveau est encore en pleine croissance. Cela dit, certains consommateurs privilégiés sont ceux qui sont sevrage tabagique (vieux et/ou jeunes). La raison, c’est qu’ils ne peuvent pas stopper d’un coup le tabac, mais cette méthode leur permet de se détacher progressivement du tabac.

Plusieurs raisons montrent que les puffs rendent malades. Mieux, certains de ces arômes accentuent la vulnérabilité de l’organisme. Maintenant que vous en savez assez, vous pouvez savoir comment vous y prendre.