Comment se protéger du papillomavirus ?

1251
papillomavirus

Le papillomavirus humain, virus HPV, a été identifié comme étant la principale cause du cancer du col de l’utérus. Il est également impliqué dans plusieurs autres types de cancer, notamment des cancers du vagin, de la vulve, de l’anus, de la bouche et du pharynx. Avec un peu de prévention et de connaissances, vous pouvez vous protéger et prévenir le virus HPV. Focus !

Comprendre le virus HPV

Le papillomavirus humain (HPV) est une infection sexuellement transmissible (IST) causée par le virus HPV. Il est également connu sous le nom de la « maladie des verrues génitales ». Selon les Centers for Disease Control and Prevention (CDC), plus de 79 millions d’Américains sont porteurs du virus.

Lire également : Démystifier les vitrines médicales : conseils et bonnes pratiques

Si vous êtes sexuellement actif, vous courez le risque d’être exposé au virus HPV. La transmission du virus se produit par contact direct avec les cellules infectées, généralement par le contact sexuel sans protection. Dans certains cas, le virus peut être transmis par un partenaire qui ne présente aucun symptôme.

Par ailleurs, certains types de HPV peuvent provoquer des verrues génitales et anales. D’autres types peuvent ne pas provoquer de symptômes, mais peuvent toujours causer des cancers. Le virus HPV est lié à une augmentation des risques de cancer du col de l’utérus, qui est le deuxième type de cancer le plus meurtrier chez les femmes.

A lire en complément : À quelle fréquence devriez-vous changer votre tampon ?

Se protéger du virus HPV : que faire ?

La meilleure façon de se protéger contre le virus HPV est de se protéger lors des rapports sexuels. Les préservatifs peuvent réduire le risque d’exposition et de transmission du virus. De plus, il est important d’utiliser le préservatif à chaque fois que vous avez des relations sexuelles, même si vous utilisez d’autres méthodes contraceptives comme une pilule contraceptive.

Pour réduire le risque d’exposition au virus HPV, il est également important de limiter le nombre de partenaires sexuels. Les partenaires à faible risque, qui ne changent pas souvent, ont moins de chances d’être infectés par le virus HPV. Vous pouvez également consulter votre médecin pour un dépistage du virus HPV et pour une vaccination.

Quid du vaccin HPV ?

papillomavirus

Le vaccin contre le papillomavirus est l’un des moyens les plus efficaces de se protéger contre le virus. Il est recommandé aux jeunes de 11 à 12 ans et peut être administré à des adolescents jusqu’à l’âge de 21 ans. Il existe deux vaccins HPV approuvés par la Food and Drug Administration : Gardasil 9 et Cervarix.

De plus, le vaccin HPV offre une protection contre les types de virus qui sont le plus souvent associés à des cancers du col de l’utérus, ainsi que contre d’autres formes d’IST. Il peut également aider à prévenir d’autres types de cancer associés à des infections par le virus HPV, notamment le cancer de la gorge et le cancer de la vulve. Les études ont montré que le vaccin est sûr et efficace.

Le virus HPV est très courant chez les personnes sexuellement actives, mais avec une bonne prévention, vous pouvez réduire votre risque d’être infecté ou de transmettre le virus.