L’huile CBD à vaporiser : comment ça marche ?

96

Le cannabidiol est reconnu comme une molécule bienfaitrice extraite du cannabis. Il possède de nombreux avantages (surtout thérapeutiques) pour les consommateurs, à savoir : anxiolytique, anti-inflammatoire, antipsychotique, etc. Ainsi, le CBD se présente sous diverses formes : huile, herbes, résines, et autres. Sa forme huile essentielle sert entre autres à l’application corporelle et à la vaporisation. Bien que l’usage par vaporisation soit la forme d’usage préféré, les utilisateurs novices ne savent toujours pas comment s’y prendre. Comment fonctionne donc l’huile CBD à vaporiser ? Ce guide vous l’apprend.

Disposer du matériel nécessaire à la vaporisation d’huile CBD

La vaporisation du CBD est une méthode de consommation assez courante. Beaucoup plus observée dans la couche juvénile, elle est très appréciée, car consiste à absorber le cannabidiol sous forme de vapeur. Mieux, cette vaporisation peut se faire à partir de nombreux composés tels que : la résine de cannabis, l’herbe (variante du cannabis, marijuana, etc.), les fleurs séchées (contenant du cannabidiol ou le terpène), l’huile essentielle, les cristaux, etc.

A lire aussi : Comment transférer une pharmacie ?

Considérant ce fait, un outillage est requis pour vaporiser les composés contenant du CBD. Dans le cas de l’huile CBD, cet outillage est composé de deux principaux éléments : l’huile essentielle CBD et le vaporisateur. Rappelons, par ailleurs, que le vaporisateur fonctionne par chauffage.

Choisir le vaporisateur adéquat pour vaporiser l’huile CBD

Toujours en termes de matériel, il importe de mettre l’accent sur un élément particulier pour vaporiser de l’huile CBD. Il s’agit du vaporisateur. À proprement parler, le vaporisateur de CBD est l’appareil servant à vaporiser les composés de CBD. Ce dernier se présente sous deux formats pour contenter les utilisateurs. Il s’agit des vaporisateurs fixes (ou vaporisateurs de salons) et vaporisateurs nomades (ou vaporisateurs de poche). Comme son nom l’indique, le vaporisateur de salon est un appareil utilisable seulement à un lieu fixe. En raison de son grand format, il ne peut être utilisé qu’à un seul endroit.

Lire également : Où puis-je commander du CBD ?

Aussi, le vaporisateur de salon s’alimente par branchement sur secteur. Il est très puissant comme format de vaporisateur et offre une précision de vaporisation optimale. Quant au vaporisateur nomade, il s’agit d’un format d’appareil dont la principale caractéristique est la facilité de transport. Il est un vaporisateur de plus petite taille, avec une alimentation électrique par batterie. Plus encore, il dispose de fonctions de réglages (intensité, tension et température) à partir d’un téléphone. Toutefois, il faut reconnaître que le vaporisateur de poche est beaucoup moins puissant que celui de salon. Celui-ci se présente sous différents niveaux de puissance, selon la préférence de l’utilisateur.

Définir le mode de chauffage adéquat à la vaporisation

Comme annoncé précédemment, la vaporisation fonctionne par chauffage. Dans cette circonstance, le mode de chauffage à définir pour vaporiser l’huile CBD est capital ; sachant que les modes de chauffage sont au nombre de deux. Il s’agit entre autres de : chauffage par convection et chauffage par conduction. Commençant par le mode par conduction, il représente un type de chauffage dans lequel l’huile sera directement en contact avec la grille chauffante. Par ce mode, la température grimpe de façon fulgurante.

Le second mode de chauffage, appelé chauffage par convection, possède un principe de chauffage plus ralenti que le premier. Dans le vaporisateur, la matière à vaporiser est séparé de la grille de chauffage. Le but de ce type de chauffage est de faire circuler de l’air chaud à travers le composé à vaporiser. De la sorte, les molécules et arômes de la matière sont extraites lentement et efficacement, sans vite abîmer cette dernière. D’où ce mode est plus approprié à la vaporisation de l’herbe). Compte tenu des deux formats de chauffage des vaporisateurs, celui idéal pour vaporiser l’huile de CBD est le chauffage par conduction.

Régler la température adéquate pour la vaporisation de l’huile

La dernière étape pour vaporiser l’huile de CBD (et sans doute très délicate) est le réglage de température. Pour effectuer la vaporisation, le chauffage est une étape prépondérante car de lui dépend la qualité des effets de la vaporisation. Pour la cause, il existe des niveaux de température précis à régler pour chaque type de matière à vaporiser.

Généralement, la température requise pour le chauffage des cannabinoïdes comme le CBD se situe entre 160°C et 220°C. Les 160°C corresponde à un résultat de vaporisation douce et relaxante, tandis que les 220°C correspondent plus à des effets stimulants renforcés. Toutefois, la température la plus optimale pour vaporiser l’huile CBD est de 180°C.