La nouvelle cigarette IQOS est-elle vraiment moins nocive ?

17
Un homme fumant une cigarette IQOS

Ces dernières années, les fabricants de cigarettes développent de nouveaux produits moins nocifs pour les consommateurs. Parmi ces nouveaux produits, on retrouve des cigarettes qui, au lieu de brûler le tabac, le réchauffent. Cette technique du tabac chauffé s’avère moins nocive et moins dangereuse que la méthode classique du tabac brûlé. Parmi les meilleures propositions du marché, la cigarette IQOS du cigarettier Philip Morris se classe en tête. Découvrons donc cette nouvelle cigarette à tabac réchauffé et toutes ses implications.

Le concept du tabac chauffé

IQOS, la cigarette qui chauffe le tabac

A voir aussi : Azlia Williams essaie une séance d'entraînement de base et un bol de burrito

Le concept du tabac chauffé consiste à consommer le tabac lorsqu’il est chauffé et non lorsqu’il est brûlé. En effet, le tabac est deux (02) à trois (03) fois plus dangereux quand il est en combustion, c’est-à-dire lorsqu’il a brûlé. Par contre, quand on le chauffe l’on peut en tirer le même bénéfice que lorsqu’il est brûlé. Mieux, le tabac chauffé est plus sain.

Rappelons que le tabac, consommé sous n’importe quelle forme est nocif pour l’organisme. Toutefois, lorsqu’il est chauffé et non brûlé, il présente moins de risques et moins de toxicité.

A lire en complément : Je ne voulais pas que mon mari soit dans la salle d'accouchement.

Lire également :

La nouvelle cigarette à tabac chauffé I Quit Ordinary Smoking IQOS

La cigarette IQOS est en fait, un vaporisateur de tabac. Avant de l’utiliser, il est important d’y insérer un heet, qui est une mini-cigarette. Cette mini-cigarette dispose d’un filtre et contient du tabac. Une fois le heet inséré dans l’IQOS, celui-ci chauffe le tabac qu’il contient à une température de 330°C. C’est ce qui permet à l’IQOS de diffuser une vapeur contenant du tabac à inhaler. Comme on peut le constater, durant ce processus, le tabac n’est en aucun cas brûlé, mais chauffé.

La cigarette IQOS, est-elle moins nocive ?

Selon l’évaluation scientifique de l’IQOS, on retient que cette cigarette à tabac chauffé est bien moins nocive que celle classique. Cette étude a démontré que la vapeur, c’est-à-dire l’aérosol libéré par l’IQOS, contient moins de substances toxiques. Si l’aérosol diffusé par l’IQOS présente moins de risques, c’est parce qu’elle provient d’un tabac chauffé et non d’un tabac brûlé. Cela signifie, que c’est le tabac une fois brûlé, qui est susceptible de produire les substances dangereuses dont les polycycliques et le monoxyde de carbone.

L’étude interne menée par l’industrie du tabac, conclut à un même résultat. Selon cette dernière, le procédé de transformation par l’IQOS du tabac en aérosol ne fait pas intervenir la combustion. Alors que la combustion est la raison pour laquelle le degré de toxicité de la fumée libérée augmente.

La cigarette IQOS, plus sûre que la classique

La cigarette électronique est moins nocive que la classique

On conclut que la cigarette I Quit Ordinary Smoking est en tout point, moins nocive que la cigarette classique que nous connaissons. Il serait donc plus intéressant et d’ailleurs plus judicieux, de préférer l’utilisation de l’IQOS aux autres cigarettes. D’ailleurs, plusieurs études menées sur elle abondent toutes dans le même sens. Notons cependant, que le tabac nuit à la santé, prenons donc soin d’en consommer modérément.