Dans quels cas effectuer un test de paternité ?

3

La filiation biologique présente de multiples obligations pour le père. La confirmation de la paternité reste donc capitale pour honorer les impératifs qui y sont liés. Parmi les principales raisons d’y recourir, la peur d’élever l’enfant d’un autre demeure la plus palpable. Cet article vous aide à savoir dans quel cas vous devez envisager cette option.

Dans le cas d’un contentieux de filiation

Bébé, Test, Dérouté, Timide, Peur, Fertilité, AttendLe test de paternité permet de confirmer les liens de filiation biologique entre un présumé père et son enfant grâce à une analyse génétique. Ce test intervient lorsqu’un homme conteste ce lien ou ne reconnait pas le bébé comme le sien. Dans ce cas, la loi lui permet de recourir à un test ADN pour que la filiation résulte d’un jugement. Vous pouvez acheter votre kit de test chez un laboratoire agréé comme sur le site www.pro-paternite.com afin d’obtenir plus vite les résultats, avec une meilleure fiabilité. C’est une excellente solution dans les cas comme la recherche de la filiation ou de la paternité d’un conjoint après un divorce, de la contestation du lien paternel, des actions relatives au droit successoral et des démarches liées à l’immigration.

Lire également : 8 choses que je ne savais pas sur les césariennes avant d'en avoir une

Dans le cas d’un doute

Le manque de confiance chez les partenaires peut amener à effectuer un test ADN pour lever les doutes. Par exemple, dans les relations libres, le couple peut ne pas savoir avec exactitude la filiation paternelle de l’enfant. Pour confirmer celle-ci, un test de paternité importe pour établir ou infirmer le lien de filiation entre le bébé et le présumé père. Ce test devient alors un important enjeu, puisqu’il détermine l’attribution du nom du père et l’accomplissement des obligations parentales comme :

  • Les pensions alimentaires ;
  • Les subsides ;
  • L’établissement de l’acte de naissance ;
  • La visite ou la garde de l’enfant, etc.

Dans la procédure d’une identification d’enfant

Personnes, L'Homme, Adulte, Mains, Enfant, Bambin, PèrePour identifier un enfant disparu ou perdu suite à un enlèvement ou une longue séparation, le test de filiation naturelle s’avère indispensable. C’est également le cas pour les enfants adoptés par des familles différentes. Pour déterminer le lien de parenté d’un enfant migrant, le test de paternité se révèle aussi essentiel. Dans certains cas, pour ne pas adopter un enfant enlevé ou issu d’un trafic, vous devez procéder à la vérification de sa filiation paternelle pour éviter toute atteinte à la loi. Cela permet d’écarter les éventuelles ambiguïtés et d’obtenir une identité réelle de l’enfant.

A voir aussi : Que se passe-t-il quand vous êtes en retard ?

Dans le cas des PMA

Vous pouvez recourir également au test de paternité dans le cas des situations médicales floues. Les parents biologiques d’un enfant né d’une procréation médicalement assistée peuvent se rassurer avec un test. Il leur permet de savoir si la fécondation in vitro ou l’insémination s’est bien passée. Cela écarte la possibilité que le bébé soit échangé à la maternité. Le test ADN donne des réponses aux problématiques tant éthiques que scientifiques par rapport à la filiation biologique. Le résultat d’un test de paternité implique aussi de nombreuses décisions sur le plan juridique comme dans la vie des partenaires et bien sûr dans la vie de l’enfant.