La taxe exceptionnelle de l’État sur les complémentaires santé impactera-t-elle les particuliers ?

20

À la fin de l’année 2020, l’État a annoncé la mise en place d’une taxe exceptionnelle sur les complémentaires santé. Elle a depuis été validée et elle devrait permettre de renflouer une partie des pertes de la Sécurité sociale liées à la pandémie. Une taxe mal perçue, mais qui s’explique par les économies importantes que les complémentaires ont réalisées en 2020. Sa mise en place ne devrait donc pas avoir de conséquences sur les particuliers.

Une taxe sur les économies des complémentaires et pas sur leurs revenus

Lorsqu’elle a été annoncée, la taxe a vite été mal perçue. Les complémentaires santé n’étaient pas heureuses de perdre de l’argent et les particuliers craignaient que leurs cotisations augmentent pour compenser. Pourtant, si l’État a mis en place ces taxes, c’est bien parce que la Sécurité sociale a dépensé sans compter en 2020 alors que les complémentaires santé ont beaucoup économisé puisque les Français n’ont pas eu accès à de nombreux soins pendant plusieurs mois.

A voir aussi : Le technicien de laboratoire : tout ce qu’il y a à savoir

Ainsi, les cotisations sur votre surcomplémentaire santé ne devraient pas augmenter au cours des années à venir à cause de cette nouvelle taxe. D’ailleurs, ce prélèvement exceptionnel de l’État ne sera pas pérenne et devrait prendre fin en 2022. Jusque-là, les paiements de cette taxe seront étalés pour ne pas bousculer l’économie des complémentaires.

Une taxe sous forme de services aux malades

Si le gouvernement a mis en place cette taxe, c’est pour alléger la tâche de la Sécurité sociale et sa charge sur les deniers publics. Ainsi, plutôt qu’un simple prélèvement sur la trésorerie des complémentaires santé, l’État a opté pour une répartition de cette taxe. Les assureurs verseront donc environ 1,5 milliard d’euros, mais pas seulement.

A lire en complément : Pourquoi faire le choix d'un service d'aide à domicile ?

Pendant toute la durée de la pandémie, ils auront également l’obligation de rembourser intégralement les téléconsultations afin de participer à l’effort collectif de rupture de la chaîne de contamination. L’objectif semble donc bien être de réinjecter les économies faites par les complémentaires santé plutôt que de les laisser filer vers leurs actionnaires.

Une nouvelle ressource pour l’assurance dépendance

L’assurance dépendance est un projet de longue date au sein de la Sécurité sociale. Son objectif théorique serait de créer un fond à part qui permettrait de venir en aide plus efficacement aux personnes dépendantes. Actuellement, elles sont nombreuses à batailler avec une administration massive et trop lente.

L’injection de fonds important dans les financements de la Sécurité sociale grâce à cette taxe Covid-19 pourrait permettre de financer cette cinquième branche de l’Assurance maladie. Il est encore trop tôt pour savoir si le projet aboutit, mais il pourrait représenter une amélioration significative pour les personnes dépendantes et leurs familles.