Comment mieux communiquer avec ses beaux-enfants ?

111

Si vous avez la chance de vous préparer à être parent, être beau-père ou belle-mère ne se planifie pas vraiment.

Lorsque cela arrive, il est normal de se sentir un peu perdu et de trouver la situation bizarre.

A lire aussi : Achat bouteille isotherme : où se rendre ?

Mais ce nouveau rôle n’est pas impossible à camper, vous devez simplement utiliser la bonne stratégie.

Découvrez dans cet article 3 conseils qui vous permettront de mieux communiquer avec les beaux-enfants.

Lire également : Ami(e)s séniors, adaptez vos services administratifs

Prenez tout le temps nécessaire pour appréhender cette nouvelle vie

Il faut comprendre une chose, vous ne devenez pas systématiquement beau-père ou belle-mère parce que vous décidez de faire votre vie avec une personne qui a des enfants.

Le processus avec les beaux-enfants prend énormément de temps et vous devez accepter d’y aller en douceur afin de vous découvrir.

De ce fait, c’est la cohabitation que marque véritablement le début de l’expérience avec les beaux-enfants.

Passez du temps avec vos beaux-enfants que ce soit pour prendre le petit-déjeuner, regarder un film ou un dessin animé ou simplement discuter.

C’est le quotidien qui vous permettra de vous rapprocher des beaux-enfants et de créer une relation durable sans conflits.

Ces moments de qualité avec les beaux-enfants permettent de créer une certaine confiance. Cela servira à :

  • Instaurer des échanges uniques et privilégiés ;
  • Démontrer de l’intérêt aux beaux-enfants ;
  • Partager vos passions respectives ;
  • Découvrir de nouvelles activités ensemble, etc.

Vous vous rendrez rapidement compte que vos beaux-enfants seront plus ouverts et qu’il sera plus simple de renforcer les liens entre les membres de cette famille recomposée.

Assurez-vous de créer un environnement sain

Dans une famille recomposée, la communication est la base pour réussir cette nouvelle vie de famille.

Il est donc important avant d’emménager ensemble de prendre le temps de discuter aussi bien avec les enfants qu’entre parents. L’idée est d’énumérer les valeurs et les règles à établir dans la maison.

Il est tout aussi important pour les parents de définir et mettre en place dès le départ les moyens de communication en cas de divergence.

Vous vous rendrez rapidement compte que la bienveillance est la clé pour mieux communiquer avec ses beaux-enfants.

Créer un environnement sain consiste également à véritablement laisser les beaux-enfants vous connaître.

Clarifiez véritablement votre rôle comme beau-parent

Pour mieux communiquer avec ses beaux-enfants, il faut dès le départ clarifier votre place au sein de cette famille recomposée.

Le problème avec les beaux-enfants est qu’ils s’imaginent que vous voulez prendre la place de leur père ou leur mère. C’est ce qui les pousse généralement à se braquer.

Mais si dès le départ vous leur faites comprendre que vous n’êtes pas un parent de substitution, mais plutôt un soutien et un confident.

De même, ce n’est que progressivement que vous pouvez vous impliquer dans l’éducation des beaux-enfants.

Apprenez à rester à votre place et garder une certaine distance par rapport aux sujets sensibles comme les décisions importantes de leur vie.

Respectez la relation qui lie vos beaux-enfants avec le parent qui n’est plus là. Si vous devez intervenir, assurez-vous que votre conjoint est entièrement d’accord.