Organisation mondiale de la santé : Définition de la santé

9

Une courte recherche sur Internet pour le terme ” santé et forme physique ” et vous tomberez probablement dans un trou de lapin d’opinions, de directives, d’études et de tendances sans fin. Avec tant de points de vue polarisés sur la santé et la forme physique, comment pouvez-vous faire la différence entre ce qui est désuet et ce qui est courant ou ce qui est réel et ce qui est fictif ? Avant de commencer à vous arracher les cheveux par frustration, vous feriez mieux d’attirer votre attention sur l’Organisation mondiale de la santé (OMS), une source d’information actuelle et crédible sur toutes les questions de santé.

Lire également : À quoi ressemblent les contractions ?

Qu’est-ce que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) ?

Si vous vous demandez qui est l’OMS dans le monde et ce que cela a à voir avec la santé et la forme physique au quotidien, nous vous donnerons des détails. L’OMS, qui fait partie du Groupe des Nations Unies pour le développement, est une institution spécialisée dont la mission est de :

  • Assurer un leadership mondial dans le domaine de la santé publique internationale
  • Diriger les initiatives de recherche et diffuser l’information la plus récente et la plus précieuse sur la santé.
  • Aider à façonner des politiques de santé éthiques et fondées sur des données probantes – établir des normes et des critères
  • Surveiller la situation et les tendances en matière de santé mondiale sur une période donnée (mois, années, décennies).
  • Agir comme catalyseur de changement et de soutien durable

Fondée en 1948, l’OMS a maintenant des bureaux dans plus de 150 pays et ses publications sont traduites en six langues.

A lire également : Tu veux une césarienne ? Votre médecin devrait vous donner de l'information, et non vous juger.

Définition de la santé de l’Organisation mondiale de la santé

L’Organisation mondiale de la santé définit la santé comme ” un état de complet bien-être physique, mental et social, et pas seulement l’absence de maladie ou d’infirmité “. Ils affirment que le bien-être physique et mental est un droit de l’homme, permettant une vie sans limitation ni restriction.

L’amélioration et le maintien d’une bonne santé commencent par l’adoption d’habitudes saines et, comme l’OMS, 8fit s’engage à aider les gens à développer des changements sains et durables pour la vie.

Conseils pratiques de l’OMS sur le maintien d’une alimentation saine

L’OMS publie régulièrement une série de fiches d’information sur des sujets liés à la santé, de la nutrition à l’exercice physique, avec des ventilations informatives et pratiques qui correspondent à l’approche 8fit de la santé et de la condition physique.

Fruits et légumes

“Manger au moins 400 g, soit 5 portions de fruits et légumes par jour, réduit le risque de maladies non transmissibles (MNT) et contribue à assurer un apport quotidien adéquat en fibres alimentaires.

  • Incluez toujours des légumes dans vos repas
  • Mangez des fruits frais et des légumes crus comme collations.
  • Mangez des fruits et légumes frais en saison
  • Mangez une variété de fruits et légumes

Graisses

“Réduire l’apport total en matières grasses à moins de 30 % de l’apport énergétique total aide à prévenir la prise de poids malsaine dans la population adulte. De plus, le risque de développer des maladies non transmissibles est réduit en réduisant les graisses saturées à moins de 10 % de l’apport énergétique total et les graisses trans à moins de 1 % de l’apport énergétique total, et en remplaçant les deux par des graisses insaturées.”

  • Enlevez la partie grasse de la viande ; utilisez des huiles végétales de haute qualité (et non de l’huile animale) ; et faites bouillir, cuire à la vapeur ou au four plutôt que de frire (si vous faites frire, essayez de ne pas cuire à haute température)
    évitez les aliments traités qui contiennent des gras trans.
  • Limitez la consommation d’aliments qui contiennent de grandes quantités de gras saturés dans les aliments transformés (p. ex. fromage, crème glacée, viande grasse).

Sel, sodium et potassium

“La plupart des gens consomment trop de sodium par le sel (en moyenne 9 à 12 g de sel par jour) et pas assez de potassium. Une consommation élevée de sel et un apport insuffisant en potassium (moins de 3,5 g) contribuent à l’hypertension artérielle, ce qui augmente le risque de maladies cardiaques et d’AVC {…} Souvent, les gens ne sont pas conscients de la quantité de sel qu’ils consomment. Dans de nombreux pays, la plupart du sel provient d’aliments transformés {…} ou pendant la cuisson (sel de table).”

Réduire la consommation en :

  • Limiter l’ajout de sel, de sauce soja ou de sauce de poisson lors de la préparation des aliments
  • Goûtez vos aliments avant de les saler
  • Limiter la consommation de collations salées
  • Choisir des produits à faible teneur en sodium

Sucres

Les données indiquent que chez les adultes et les enfants, la consommation de sucres libres devrait être réduite à moins de 10 % de l’apport énergétique total et qu’une réduction à moins de 5 % de l’apport énergétique total procure des bienfaits supplémentaires pour la santé. Les sucres libres sont tous les sucres ajoutés aux aliments ou boissons par le fabricant, le cuisinier ou le consommateur, ainsi que les sucres naturellement présents dans le miel, les sirops, les jus de fruits et les jus de fruits concentrés. {…} L’excès de calories provenant d’aliments et de boissons riches en sucres libres contribue également à un gain de poids malsain, qui peut conduire à l’embonpoint et à l’obésité”.

Réduire la consommation en :

  • Limiter la consommation d’aliments et de boissons contenant de grandes quantités de sucres
    (p. ex. boissons sucrées, collations sucrées et bonbons).
  • Manger des fruits frais et des légumes crus comme collations au lieu de collations sucrées.

Recommandations de l’Organisation mondiale de la santé concernant l’exercice

En plus des recommandations nutritionnelles de l’OMS, il existe également une série de directives de base concernant le niveau d’activité et l’exercice pour les adultes en bonne santé âgés entre 18 et 64 ans.

Exercice cardiovasculaire

  • Faites au moins 150 minutes d’activité physique aérobique d’intensité modérée tout au long de la semaine.
  • Ou faites au moins 75 minutes d’activité physique aérobique d’intensité vigoureuse tout au long de la semaine ou une combinaison équivalente d’activité d’intensité modérée et vigoureuse.
  • De plus, l’activité aérobique doit être effectuée en périodes d’au moins 10 minutes.

Exercice de force

  • Incorporer des activités de renforcement musculaire impliquant les principaux groupes musculaires deux jours par semaine ou plus.
  • Les activités de renforcement musculaire, comme soulever des poids ou travailler avec des bandes de résistance, doivent être effectuées deux jours par semaine ou plus avec les principaux groupes musculaires (fesses, quadriceps, ischio-jambiers, dos, thorax).

Pro astuceSi

vous voulez profiter d’autres bienfaits pour la santé liés à l’exercice, augmentez la durée de votre séance d’entraînement à 300 minutes par semaine à un niveau d’intensité vigoureux.

Cela semble être une vue d’ensemble simple, n’est-ce pas ? Mais comment cela s’applique-t-il à la vie quotidienne ? Ce sur quoi vous voulez vous concentrer, ce sont les activités qui augmenteront votre rythme cardiaque. Votre fréquence cardiaque est un moyen objectif de mesurer le niveau d’intensité d’un exercice. En général, plus votre fréquence cardiaque est élevée pendant l’activité physique, plus l’intensité de l’exercice est élevée.

La méthode de base pour calculer votre fréquence cardiaque maximale est de soustraire votre âge de 220 ans. Par exemple, si vous avez 30 ans, votre fréquence cardiaque maximale est de 190. Cela signifie que votre cœur devrait battre au maximum 190 fois par minute pendant que vous faites de l’exercice. L’intensité de l’exercice modéré est d’environ 60 à 75 % de votre fréquence cardiaque maximale. Alors qu’un niveau d’intensité vigoureux se situe entre 75 et 90 % de votre fréquence cardiaque maximale.

Essayez de faire de l’exercice au moins cinq fois par semaine si vos séances d’entraînement durent environ 30 minutes. Vous pouvez aussi monter d’un niveau et vous entraîner trois à cinq fois par semaine (3 x = 25 minutes, 5 x = 15 minutes). Quelle que soit la stratégie choisie, l’idée est de rester actif et de bouger votre corps avec rigueur presque tous les jours de la semaine.

Journée mondiale de la santé de l’OMS

Cette année, l’Organisation mondiale de la santé a fièrement célébré le 70e anniversaire de la Journée mondiale de la santé. Célébrée chaque année le 17 avril, cette journée est consacrée à mettre en lumière les questions de santé mondiale les plus actuelles depuis 1950. Chaque année, des événements sont organisés à l’échelle régionale et internationale pour faire la lumière sur les mesures concrètes que vous pouvez prendre pour améliorer votre santé, qu’il s’agisse de ressources nutritionnelles ou d’offres d’abonnement à un gymnase.

Cette journée a également pour but d’informer les communautés sur les questions les plus urgentes en matière de santé mondiale, de l’éradication d’épidémies comme la polio ou la rougeole à la manière de rester actif tout en vieillissant.

Si vous cherchez un moyen pratique d’accorder la priorité à votre santé et à votre forme physique, téléchargez 8fit Pro ! Plongez-vous dans des séances d’entraînement courtes et efficaces inspirées de l’approche HIIT et associez-les à des plans de repas sains et personnalisés qui répondront à votre style de vie et à vos besoins alimentaires – pour une vie active et de qualité à partir de maintenant.