Alopécie : les traitements qui font leurs preuves !

1

Très présente chez les hommes, plus rare chez les femmes, l’alopécie, autrement appelée calvitie fait généralement l’objet de nombreux complexes. Alors, pour lutter contre ce phénomène, voici un petit tour des traitements qui font aujourd’hui leurs preuves !

La greffe capillaire

En fonction du degré de votre alopécie, la greffe capillaire peut être envisagée. Pour cela, il vous suffit de vous diriger vers un médecin esthétique spécialisé dans la calvitie et qui vous permettra de faire un premier bilan personnalisé. Ensuite, il pourra vous proposer deux techniques, sur cheveux longs ou sur cheveux courts. 

Lire également : Les mythes sur le conditionnement physique ont été démystifiés : Science du sport et de l'exercice

Le gros avantage, c’est qu’ici cela vous offre un rendu à la fois naturel et durable. En plus, c’est une intervention indolore et qui se fait sous anesthésie générale. Au niveau des cicatrices, vous n’avez pas à vous en soucier puisque rien ne sera visible à l’œil nu. En plus, le lendemain, vous pourrez même retourner au travail sans contre-indication particulière.

Passer par la médication

Lorsque les premiers signes d’une alopécie apparaissent, vous pouvez également commencer par passer par la médication. Et ici, c’est généralement le minoxidil qui est prescrit. Il s’agit d’une notion particulièrement grasse et qui devra être appliquée jusqu’à deux fois par jour. Au niveau de son action, elle permet un ralentissement de la chute des cheveux à partir du troisième mois et une repousse visible chez environ 35 % des patients.

A lire aussi : 8fit Coach Confessions : Ce qu'il y a de mieux dans le métier d'entraîneur

L’autre médicament prescrit est le Finastéride. Ici, il s’agit d’un comprimé par voie orale qui joue sur les hormones et qui stimule la production des follicules pileux. Généralement, 83 % des patients constatent un arrêt de la chute des cheveux après six mois et une repousse après deux ans. Comme vous pouvez le constater, ce sont des traitements d’appoint qui ne font certainement pas de miracles mais qui peuvent parfaitement se conjuguer avec une greffe capillaire pour décupler le résultat et vous redonner le sourire