7 conseils pour ne pas tomber dans la dépression après la mort d’un proche

115

Deux personnes peuvent vivre différemment la perte d’un proche. Cela dépend de plusieurs facteurs comme la proximité avec le défunt, l’état de santé physique et psychologique de la personne, son état psychique au moment d’apprendre l’événement, etc. Si certaines personnes sont capables de le prendre assez bien, d’autres peuvent être plus affectées. La dépression fait partie des risques pour ces dernières. Pour vous aider à l’éviter, voici 7 conseils qui peuvent vous servir.

Participer à l’organisation des obsèques

S’occuper, c’est l’un des meilleurs moyens de se relever après l’annonce de la perte d’un proche. Mais il ne s’agit pas non plus de s’occuper d’autres choses ailleurs et de vivre dans le déni. Ce qui est urgent pour l’instant, c’est de prendre en main l’organisation des obsèques, surtout si vous faites partie de la famille. Généralement, l’agence funéraire prend en charge une bonne partie de l’organisation. Mais quelques tâches reviennent aux membres de la famille endeuillée, comme l’annonce du décès ou l’élaboration et l’envoi des cartes de remerciements. Sur ce dernier point, retrouver sur cette page quelques modèles de texte pour écrire une carte de remerciement décès : http://www.modele-texte.fr/comment-rediger-une-carte-de-remerciement-de-deces.php

A découvrir également : Les 7 céréales les plus saines que vos enfants adoreront

Contrôler ses émotions

Vous pourrez dire que ce conseil n’a plus lieu d’être puisqu’il est tellement évident. Cependant, il est si difficile pour certaines personnes d’y arriver. Parfois, arrêter de pleurer devient tellement difficile. Et pourtant, il faut bien y arriver un moment ou un autre. Le meilleur moyen de contrôler ses émotions est de ne pas se focaliser sur la mort elle-même. Au contraire, remémorez-vous les bons souvenirs que vous avez eus avec le défunt. Au lieu de se dire que ses moments n’arriveront plus, pensez à la chance que vous avez eue de les avoir vécus. Dites-vous aussi que ce qui est arrivé devait arriver et dites-vous que la vie continue malgré tout.

Se connaître soi-même

Se dire qu’on est fort et qu’on peut réussir à vaincre nos émotions liées à la perte d’un proche est déjà un très bon début. Néanmoins, il ne faut pas se mentir à soi-même. Certaines personnes peuvent se montrer fortes, mais sombrer quand même dans la dépression quelque temps après. C’est pourquoi se connaître soi-même est important. Vous devez le savoir si vous êtes de ceux qui vivent mal ce genre de situation. Dans ce cas, vous devez réagir tout de suite. C’est également votre connaissance de vous-même qui peut vous conseiller la bonne marche à suivre.

A lire en complément : Ouvrir un laboratoire d'analyses médicales : comment s'y prendre ?

S’exprimer

On dit toujours que renfermer ses émotions à l’intérieur de soi est une mauvaise idée puisqu’un jour ou l’autre ils vont sortir et peut-être pas de la bonne façon. Dans notre cas, c’est surtout d’éviter qu’elles ne ressortent sous forme de dépression qu’on souhaite éviter. S’exprimer est le meilleur moyen d’extérioriser ce que vous ressentez. Trouvez une personne capable de vous écouter et de vous réconforter ensuite. C’est un exercice que vous pouvez aussi réaliser à deux, si un autre membre de la famille souhaite lui aussi s’exprimer. À défaut d’un membre de la famille, vous pouvez également vous tourner vers un ami.

Aider une autre personne plus vulnérable

Ce n’est en rien une pensée égoïste de s’occuper d’une autre personne uniquement pour mieux se sentir. Au contraire, cette personne a réellement besoin de votre aide. Elle a besoin de s’exprimer et d’être réconfortée comme nous l’avons déjà dit dans le paragraphe précédent. Seulement, ressentir qu’une personne est plus vulnérable nous oblige indirectement à être plus fort. Les mêmes mots que nous allons utiliser pour réconforter cette personne vont nous faire autant de bien. Peut-être même plus puisque nous les comprenons mieux et nous sommes convaincus de leurs effets.

Ne pas rester seul

Rester seul, c’est le meilleur moyen de sombrer dans la dépression. En effet, la perte d’un proche donne une impression de vide et le fait de rester seul l’accentue. C’est pourquoi il est par exemple conseillé pour les membres de la famille de revenir habiter quelque temps dans la maison familiale après la mort d’un grand-parent. En réalité, cette logique va de pair avec les paragraphes précédents. Ne pas rester seul permet aussi d’avoir quelqu’un à qui parler lorsque c’est nécessaire. Les membres de la famille auront également l’occasion de se surveiller.

Laisser le temps arranger les choses

Se dire que le temps peut tout arranger est aussi un moyen de se convaincre de ne pas sombrer dans la dépression. Et effectivement, le temps a ce pouvoir. Mais le plus important, c’est surtout de ne plus y penser. Il faut se dire que c’est une page qui se tourne et on ne doit garder que les meilleurs souvenirs. Il faut maintenant se projeter vers le futur.