6 conseils nutritionnels pour les personnes âgées

5

Le médecin d’Annie (57 ans) lui a dit qu’elle avait besoin de manger davantage, mais elle n’a tout simplement pas envie de faire ses courses ni de cuisiner. Franchement, elle a trouvé que plus elle vieillissait, moins elle avait faim. De plus, en mangeant moins, elle a économisé l’argent dont elle avait grand besoin pour payer ses factures d’énergie. Une tasse de thé et un petit bol de croustilles ou un biscuit lui suffisent amplement le soir.

Nutrition Senior et Faim

Selon le constat fait par certains membres du corps médical français, près de la moitié des personnes âgés en France risquent de souffrir de la faim. Heureusement, il existe des moyens et des outils qui pourraient aider les aînés à faible revenu à acheter les aliments dont ils ont besoin pour rester en bonne santé.

Lire également : Devenez un boulanger vedette avec des desserts santé inspirés par le Great British Bake Off.

En outre, selon l’ Organisation mondiale de la santé (OMS), une bonne nutrition peut aider à réduire le risque de développer ou de gérer les symptômes de maladies. “Les maladies dégénératives telles que les maladies cardiovasculaires et cérébrovasculaires, le diabète, l’ostéoporose et le cancer, qui sont parmi les maladies les plus courantes chez les personnes âgées, sont toutes affectées par l’alimentation.”

Les aînés et la nutrition : les défis auxquels sont confrontés les aînés

La gestion du poids chez les personnes âgées peut être affectée par une activité physique réduite et un ralentissement du métabolisme. En effet, les personnes âgées peuvent éprouver des troubles digestifs, des problèmes de mastication dus à la perte de dents ou aux prothèses dentaires, des modifications de la déglutition et une absorption réduite de certains vitamines et minéraux. En outre, la prise de médicaments, qui est quasi-systématique chez les seniors, peut affecter l’appétit et les papilles gustatives. Par ailleurs, l’isolement social et la santé émotionnelle peuvent affecter la faim et le désir de manger. Enfin, faire les courses, la cuisine, le nettoyage et la préparation des repas peuvent être trop pénibles pour les personnes âgées qui n’ont peut-être pas accès aux moyens de transport adéquats, qui souffrent de déficiences physiques ou cognitives ou qui ont des problèmes de sécurité financière.

A lire également : Comment savoir si j'ai de vraies contractions ou un faux accouchement ?

Voici quelques conseils que les aînés devraient suivre pour avoir des habitudes alimentaires optimales.

Conseil 1 : Manger des aliments riches en nutriments

Pour maintenir une bonne santé nutritionnelle, les personnes âgées devraient se concentrer sur les aliments riches en nutriments, notamment, les grains entiers, les viandes maigres, les produits laitiers enrichis à faible teneur en gras, les fruits et les baies, les légumes, y compris les pommes de terre, les légumes-feuilles, les haricots, les noix et les graines.

Les aliments tendres et très nutritifs peuvent être savoureux et attrayants pour les personnes âgées ayant de la difficulté à manger. Les smoothies aux fruits et aux yaourts, les fruits et les légumes ramollis ou en conserve, la purée de pommes de terre, les pâtes cuites à grains entiers avec des sauces mélangées de légumes et de protéines, les puddings et les flans aux œufs peuvent fournir des niveaux élevés de nutrition.

Les besoins caloriques des personnes âgées varient selon l’âge, la taille, le sexe, la masse musculaire et le niveau d’activité. A titre d’exemple, les besoins en calories des personnes modérément actives varient entre 1800 et 2400, tandis que ceux des personnes inactives varient de 1600 à 2200 calories par jour.

Conseil 2 : Rester hydraté

L’âge peut diminuer la conscience de soif. Les personnes âgées devraient boire beaucoup de liquides tout au long de la journée. Les directives générales indiquent que 1,5 litres par jour d’eau est optimale. N’oubliez pas que les ‘fruits et les légumes renferment aussi de l’eau.

Les jus de fruit 100% naturel ou le lait faible en gras sont des liquides riches en nutriments à intégrer dans l’alimentation quotidienne. Ne buvez pas de sodas, de boissons énergétiques, de boissons trop riches en caféine ou de boissons contenant des sucres ajoutés.

Conseil 3 : Faire de la restauration un événement social

L’âge, les problèmes médicaux et la prise de médicaments peuvent diminuer le désir de manger régulièrement. La création d’événements sociaux autour de l’alimentation et de l’heure des repas peut accroître l’intérêt pour la nourriture, encourager l’alimentation et fournir une nutrition importante.

Conseil 4 : Planifier à l’avance pour des repas sains

Les aînés et les personnels soignants devraient planifier à l’avance des repas faciles à préparer avec des ingrédients sains, afin d’accroître le succès nutritionnel.

  • Comprendre la taille des portions et concevoir une assiette saine et visuellement attrayante avec une variété de légumes de couleurs multiples.
  • Assaisonner généreusement avec des herbes et des épices plutôt que du sel pour augmenter la valeur nutritive et rehausser le goût.
  • Inclure des aliments riches en vitamines B12, D et B6, ainsi que du calcium, comme le poisson, la viande maigre, les céréales à grains entiers, les produits laitiers faibles en gras et les légumes-feuilles foncées.
  • Utiliser des graisses saines comme les huiles d’olive, de lin, d’avocat et de noix.
  • Lire les étiquettes nutritionnelles.
  • Servir des aliments sains. Éviter les produits laitiers non pasteurisés, les protéines insuffisamment cuites et les produits non lavés.
  • Se renseigner auprès du médecin sur les aliments susceptibles d’interagir avec les médicaments sur ordonnance ou en vente libre.

Conseil 5 : Ajouter des collations saines

La consommation régulière de collations saines est un élément important d’un plan nutritionnel efficace et d’une activité sociale qui améliore la journée des personnes âgées. Cette routine peut également équilibrer le métabolisme et le taux de sucre tout au long de la journée. Trois à quatre collations par jour, d’environ 100 calories chacune, peuvent facilement être intégrées dans un plan de repas quotidien de 1800 à 2400 calories.

Entre autres idées de collations riches en nutriments d’environ 100 calories :

  • 1 œuf brouillé cuit dans ¼ de cuillère à thé de graisse saine
  • 20 arachides
  • ½ fromage cottage à faible teneur en gras avec ½ tasse de cantaloup
  • Tranches de légumes avec 2 cuillères à soupe de fromage de chèvre
  • 10 carottes miniatures avec 2 cuillères à soupe de houmous
  • ½ tasse de yaourt faible en gras avec ¼ de tasse de baies ou de fruits
  • 1 tranche de pain grillé à grains entiers avec 2 tranches de poitrine de poulet ou de dinde.
  • ½ une pomme avec un morceau de fromage à pâte molle
  • 1 gâteau de riz avec 2 cuillères à café de beurre d’amande
  • 1 pomme au four avec cannelle

Conseil 6 : Ajouter des vitamines et des suppléments nutritionnels

En vieillissant, nous avons besoin de plus de vitamine B12, de calcium, de vitamine D et de vitamine B6 que ce que les aliments seuls peuvent nous fournir. Les médicaments et les maladies chroniques peuvent nuire à la capacité de l’organisme de maximiser les bienfaits de l’apport nutritionnel.

Les vitamines et les suppléments nutritionnels liquides peuvent être un moyen efficace de consommer les calories et les nutriments dont un aîné peut avoir besoin. Consultez votre médecin avant d’utiliser tout complément alimentaire ou repas.