Le covid-19, où en est la France ?

155

Le pic épidémiologique aurait dû être atteint vers la moitié de ce mois de janvier, mais ce n’est vraisemblablement pas le cas. Les statistiques de ces derniers jours montrent une montée en flèche des nombres de cas dépistés et des hospitalisations. Malgré tout, les séjours à l’hôpital sont écourtés, de nombreux patients continuent leur traitement à la maison. Certains se font livrer leur oxygène à domicile.

A lire également : Pourquoi se procurer une serre de jardin ?

France : un des pays les plus touchés par le covid-19

Les statistiques de ces derniers mois et dernières semaines démontrent que la France est l’un des pays européens les plus touchés par la pandémie. La France est sur la bonne voie pour son combat contre le variant delta du virus. C’est le variant omicron qui est en train de faire exploser les chiffres actuellement. Pourtant, le Premier ministre, Jean Castex, a fait miroiter l’éventualité d’un pic épidémique récent le 20 janvier dernier. Aucun pic n’est atteint jusqu’en date du 25 janvier.

Tous les indicateurs sont au rouge pour la France. Le nombre de contaminations par jour ne cesse d’augmenter ces derniers jours, il en est de même pour les admissions. Néanmoins, on peut constater une stabilité relative des admissions en réanimation. Le variant omicron du covid-19 a beau être extrêmement contagieux, il ne serait pas aussi virulent que son ainé delta. Sur les 7 jours précédant le 21 janvier dernier, Santé Publique France a recensé 1 516 décès malgré tout.

A lire en complément : Comment s'informer des avis sur le e liquide d'lice ?

Les hôpitaux sont débordés : plus de 30 000 patients hospitalisés

Le variant omicron est moins virulent, il provoque moins de cas graves a priori. Néanmoins, on comptabilise actuellement plus de 30 000 patients hospitalisés sur tout le territoire. Le nombre d’admissions est proche des 4 000 patients en 24 heures seulement. Le nombre de patients en soins critiques est actuellement de 3741.

Néanmoins, il est utile de constater que les patients passent moins de temps en soins intensifs et la grande majorité reste très peu de temps à l’hôpital. De plus en plus de patients se ravitaillent en oxygène à domicile pour continuer leurs soins chez eux. Il s’agit d’une solution efficace à laquelle on peut directement s’abonner par le biais de Altivie. Altivie est la plateforme sur laquelle tout patient en traitement à domicile ayant besoin d’oxygène peut s’informer.

Pour les soins à domicile, des solutions comme celles proposées par le prestataire Okyn via son site Altivie sont désormais facilement accessibles. Le prestataire se propose de ravitailler les patients en bouteille d’oxygène ou en concentrateur d’oxygène. Avec la hausse des contaminations qui continuent, ce type de service offert par Altivie est très salvateur. La prise de contact se fait directement en ligne. La livraison et l’installation de l’oxygène à domicile sont assurées par le prestataire.

La hausse de la contamination continue à grimper : 500 000 cas en 24 heures

Les statistiques vont en grimpant. Du mercredi 19 janvier au mardi 25, la moyenne des porteurs positifs dépistés est montée à 361 577. Au cours de la même période, Santé Publique France a également recensé 251 morts, ce qui fait quelques dizaines de morts par jour. À titre d’information, 78,2 % de la population française ont un schéma vaccinal complet. En date du 24 janvier 2022, 80.2% de la population a reçu au moins une dose de vaccination.

Un nouveau record de contaminations en 24 heures a été atteint selon les statistiques du 25 janvier 2022. En seulement 24 heures, la France a enregistré 501 635 nouveaux cas. Il est à noter que le 25 était également prévu un premier essai clinique du vaccin Pfizer BioNTech conçu pour le variant omicron. En ce moment, la Haute-Garonne, en région Occitanie présente le plus haut taux d’incidences avec 5 000 cas pour 100 000 habitants.