Comment prévenir et soigner les escarres ?

131

Les escarres sont des plaies perforantes qui apparaissent la plupart du temps chez les personnes immobilisées et alitées.

Différentes des ulcérations, ce sont des lésions chroniques qui se caractérisent par une destruction localisée de la peau et des tissus sous-cutanés.

Lire également : Les arbres pour dépolluer les villes : mythe ou réalité ?

Bien que les escarres soient de bon pronostic, une mauvaise prise en charge peut entraîner des plaies allant jusqu’à l’os et nécessitant parfois une intervention chirurgicale.

Toutefois, il est possible de prévenir ces plaies cutanées en respectant quelques gestes usuels. Découvrez dans cet élément comment prévenir et soigner les escarres.

A lire également : Avis sur les stéroïdes anabolisants Crazy Bulk

Les escarres : de quoi s’agit-il concrètement ?

Les escarres sont des plaies cutanées qui résultent d’une mauvaise irrigation sanguine liée à une compression prolongée.

En effet, lorsqu’un individu se trouve en position allongée ou assise pendant longtemps, le poids de son corps exerce une pression sur les vaisseaux qui se trouvent sous sa peau.

Ce phénomène provoque une réduction de l’apport en dioxygène au niveau des tissus cutanés.

Si cela persiste, la zone en manque d’oxygène fait souffrir la peau et les tissus sous-cutanés. Une escarre peut se mettre en place au bout de quelques heures.

Cela s’annonce par un rougissement qui laisse place, dans la plupart des cas, à des ulcérations puis à une nécrose tissulaire.

Si rien n’est fait dès l’observation des premiers signes, la plaie peut se creuser et atteindre les muscles.

Que faire face à une escarre ?

Les escarres évoluent suivant 4 stades. Si les plus bénignes n’atteignent pas souvent les stades 3 et 4, les tissus profonds sont compromis dans les cas les plus graves. C’est pourquoi le traitement de cette plaie est fonction du stade de son évolution.

Dès l’observation des premiers signes d’escarre, il est impératif de changer le support en contact avec la peau.

Un lit plus adapté (à eau, à air) serait plus idéal. À cela s’ajoutent les soins appropriés à la partie affectée. En effet, la partie nécrosée doit être extraite pour favoriser la cicatrisation.

Aussi, des pansements spécifiques doivent être utilisés pour favoriser une guérison plus rapide. C’est dans cet intérêt que nous vous recommandons l’utilisation de pansement pour escarre.

Par ailleurs, une intervention chirurgicale peut être nécessaire afin d’aider la peau à mieux cicatriser. Dans tous les cas, il est possible de traiter l’escarre et d’en guérir.

Seulement voilà, la plupart des traitements requièrent une mobilisation fréquente du patient et surtout une prise en charge efficiente.

La meilleure solution consiste à prendre systématiquement des mesures de précaution pour prémunir les escarres.

Ainsi, si vous avez un proche qui doit rester alité ou immobilisé pendant plusieurs temps, voici quelques règles pour éviter les escarres.

Quels sont les moyens de prévention des escarres ?

La prévention est une priorité pour lutter contre l’apparition des escarres. Différentes mesures contribuent à la réduction des risques d’escarres.

Pour prémunir les escarres chez une personne assise ou allongée pendant plusieurs heures, il est recommandé au personnel soignant et à son entourage :

  • D’observer l’état de la peau quotidiennement. En cas de rougeur, il est primordial de désinfecter la partie affectée et surtout de changer la position de la personne.
  • Réaliser des massages fréquents, plusieurs fois dans la journée si possible, des zones immobilisées afin de stimuler la circulation sanguine.
  • D’observer une hygiène méticuleuse (nettoyage, usage de crèmes épaisses et hydratantes, changement des draps, etc.)
  • Encourager les mouvements.
  • Surveiller les apports alimentaires. La déshydratation et la dénutrition sont des éléments qui augmentent le risque d’escarres. Il faut donc veiller à ce que le patient immobilisé ait une hydratation et une nutrition adéquate.

En bref, les escarres sont des plaies cutanées qui apparaissent chez les patients immobilisés et alités pendant une longue période.

Elles peuvent apparaître à n’importe quelle partie du corps notamment dans les zones d’appui.

Une prise en charge précoce permet un traitement efficient. Toutefois, l’observance de quelques mesures évite leur apparition.