Quel est le meilleur anti-inflammatoire naturel ?

3

Lorsque le corps humain subit une agression, il réagit en faisant apparaître un phénomène : l’inflammation. Celle-ci se manifeste suite à un traumatisme, une infection, une blessure… Entrant dans un mécanisme immunitaire normal, la rougeur et la douleur sont quelques-unes de ses manifestations. À la longue, elles peuvent devenir gênantes. Plutôt que de recourir à des produits médicamenteux, il y a certains remèdes naturels faisant effet d’anti-inflammatoires. Découvrez-les ici.

Le curcuma

Pour ce qui est de connaître le meilleur anti-inflammatoire naturel, sachez qu’il n’existe pas une classification exacte. Certes, quelques anti-inflammatoires naturels possèdent plus de propriétés médicinales que d’autres et soulagent des maux bien précis. Mais, on ne peut les comparer quant à leur efficacité toute singulière sur l’organisme.

A lire aussi : Comment devenir plus intime avec son partenaire ?

Entrant dans la composition de nombreux plats pour ses qualités aromatiques, le curcuma est apprécié pour ses effets sur la santé. Il a des effets anti-inflammatoires semblables à l’aspirine. Il est donc recommandé pour soulager quelques inflammations comme le rhumatisme, la névralgie, la sciatique, l’arthrite…

Pour consommer du curcuma, il faut l’infuser 2 à 3 fois par jour quelques grammes de poudre de curcuma par tasse. À défaut de la prendre par voie orale, vous pouvez d’appliquer en cataplasme directement sur la zone subissant l’inflammation.

A voir aussi : Quels sont les effets secondaires du CBD ?

L’aloe vera

L’aloe vera est connu pour ses nombreuses vertus dans la médecine, la gastronomie, les problèmes de peau… Pour les inflammations cutanées, articulaires et digestives, l’aloe vera est l’anti-inflammatoire le plus adapté. Lorsqu’il y a des brûlures, la fraicheur qu’elle procure soulage aussitôt la partie endolorie. Il calme également l’inconfort provoqué par les peaux irritées ou sujettes à l’eczéma ou l’herpès.

Si vous n’avez pas la plante d’aloe vera chez vous, procurez-vous son gel ou son jus. Appliquez un massage du gel d’aloe vera directement sur la peau s’il s’agit des inflammations cutanées, articulaires ou musculaires. Pour une inflammation digestive, prenez une cuillère à soupe de jus d’aloe vera par jour, concentré ou dilué dans de l’eau ou une solution homogène pendant 21 jours.

L’oméga 3

Incorporer des aliments riches en oméga 3 permet à l’organisme de libérer des substances anti-inflammatoires. Cette libération renforce le système immunitaire dans la lutte contre les inflammations. On trouve les oméga 3 dans certains produits alimentaires, car le corps n’en fabrique pas.

Les produits comme les poissons gras, les œufs, mais aussi l’avocat, les graines de lin… Pour une meilleure efficacité dans le corps, il faut veiller à ne pas trop consommer d’oméga 6. Son excès peut inhiber les effets de l’anti-inflammatoire des oméga 3. Les aliments riches en oméga 6 comme l’huile de tournesol, huile de maïs, viande de porc… sont à consommer avec modération.

Une alimentation riche en oméga 3 préviendrait le risque de souffrir des maladies dont le processus inflammatoire est mis en cause. On peut énumérer :

  • l’obésité ;
  • la fibromyalgie ;
  • le psoriasis.

À cela s’ajoutent des maladies cardiovasculaires.

Le saule blanc

C’est un arbre originaire d’Europe possédant une écorce pleine de vertus et qui a contribué à concevoir l’aspirine. Le saule blanc contient une substance qui une fois dans le corps, devient de l’acide salicylique. Cet acide possède certains effets anti-inflammatoires.

Pour soigner un lumbago et des douleurs aux articulations, préparez une décoction de quelques grammes avec cette écorce et de l’eau bouillante. Laissez-la reposer pendant plusieurs minutes puis buvez votre infusion, et ce, plusieurs fois par jour jusqu’à votre rétablissement.